contre-pointe


contre-pointe

contre-pointe [ kɔ̃trəpwɛ̃t ] n. f.
• 1825; de contre- et pointe
1Techn. Escrime au sabre où l'on combine les coups d'estoc et de taille.
2(1838) Partie tranchante de l'extrémité du dos d'un sabre.

contre-pointe, contre-pointes nom féminin Partie tranchante de l'extrémité du dos de la lame du sabre. Sur un tour, pointe conique sur laquelle prend appui par son trou de centrage l'extrémité de la pièce à usiner opposée au mandrin.

I.
⇒CONTRE-POINTE1, subst. fém.
ESCRIME
A.— Mouvement au sabre où l'on frappe à la fois de la pointe et du tranchant. Je lui donne des leçons de contre-pointe; ça marchera, je vous en réponds (...). Nicolas Bastien, Maître de pointe et de contre-pointe au Régiment de Royal-allemand (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t. 1, 1870, p. 116).
B.— Extrémité tranchante du dos d'un sabre.
Rem. Attesté ds ROB., Lar. Lang. fr.
Prononc. et Orth. :[]. Ds Ac. 1932. Écrit en 1 seul mot, uniquement ds FÉR. 1768. Au plur. des contre-pointes. Cf. contre-. Étymol. et Hist. 1. 1825 « escrime au sabre » (LECOUTURIER, Dict. portatif et raisonné des connaissances militaires, p. 399); 2. 1838 (Ac. Compl. 1842 : Contre-pointe. Il s'est dit primitivement de la partie tranchante du bout du dos de la lame d'un sabre). Composé de contre- et de pointe, pour le sens 1, pointe désignant l'escrime à l'épée, pour le sens 2 d'apr. l'idée de « autre côté de l'extrémité, ou pointe, du sabre ». Fréq. abs. littér. :6.
II.
⇒CONTRE-POINTE2, subst. fém.
MÉCAN. Pointe fixe à l'extrémité de la poupée mobile d'un tour qui sert à maintenir la pièce à usiner. Cette poupée [mobile, du tour à bois] qui peut coulisser longitudinalement à la main sur le banc et y être fixée par un boulon, porte une deuxième pointe appelée contre-pointe (GORGEU, Machines-outils, 1928, p. 143).
P. ext. [Dans le tour à bois] on donne souvent le nom de contre-pointe à l'ensemble formé par la poupée mobile et sa contre-pointe (GORGEU, Machines-outils, 1928, p. 143).
Prononc. et Orth. :[]. Au plur. des contre-pointes. Cf. contre-. Étymol. et Hist. 1903 (MULLER, ROGER, Évol. fonderie cuivre, p. 214). Composé de contre- et de pointe.

contre-pointe [kɔ̃tʀəpwɛ̃t] n. f.
ÉTYM. 1825; de contre-, et pointe.
Technique.
1 Escrime au sabre où l'on combine les coups d'estoc et de taille.
2 (1838). Partie tranchante de l'extrémité du dos d'un sabre. || Des contre-pointes.
Par anal. || Contre-pointe d'un hameçon. Ardillon.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • contre-pointe — 1. (kon tre poin t ) s. f. Terme d escrime. La partie tranchante du bout du dos de la lame d un sabre.    Le maniement du sabre, de tranchant et de pointe.    Au plur. Des contre pointes. contre pointe 2. (kon tre poin t ) s. f. Synonyme de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • contre-pointé — contre pointé, ée (kon tre poin té, tée) part. passé. Jupe contre pointée.    Terme de blason. Se dit des pièces ayant les pointes en regard l une de l autre. SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE CONTRE POINTÉ.    Fig. Opposé l un à l autre. •   Par cette… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • CONTRE-POINTE — n. f. T. d’Escrime Lutte au sabre dans laquelle on combine les coups d’estoc ou de pointe et les coups de taille. Des contre pointes …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • pointe — [ pwɛ̃t ] n. f. • 1150; bas lat. puncta; de pungere « poindre » I ♦ Extrémité pointue. A ♦ (Concret) 1 ♦ Extrémité allongée (d un objet qui se termine par un angle très aigu) servant à piquer, percer, tracer finement. Pointe d une aiguille, d un… …   Encyclopédie Universelle

  • pointé — pointe [ pwɛ̃t ] n. f. • 1150; bas lat. puncta; de pungere « poindre » I ♦ Extrémité pointue. A ♦ (Concret) 1 ♦ Extrémité allongée (d un objet qui se termine par un angle très aigu) servant à piquer, percer, tracer finement. Pointe d une aiguille …   Encyclopédie Universelle

  • contre- — ♦ Élément, du lat. contra qui exprime soit l opposition (contre révolutionnaire;⇒ 1. ant(i) , contra , 2. para ), soit la proximité (contre allée). ● contre Préfixe, du latin contra, entrant dans la composition de nombreux mots pour exprimer l… …   Encyclopédie Universelle

  • contre-pointes — ● contre pointe, contre pointes nom féminin Partie tranchante de l extrémité du dos de la lame du sabre. Sur un tour, pointe conique sur laquelle prend appui par son trou de centrage l extrémité de la pièce à usiner opposée au mandrin …   Encyclopédie Universelle

  • contre-pointer — CONTRE POINTER. v. a. Il se dit De certains ouvrages de toile ou de taffetas, qu on pique des deux côtés avec du fil ou de la soie. Contre pointer une couverture. Contre pointer une jupe. Contre pointer du taffetas. f♛/b] Il se dit aussi d Une… …   Dictionnaire de l'Académie Française 1798

  • contre-pointer — (kon tre poin té) v. a. 1°   Piquer une étoffe des deux côtés. Contre pointer une jupe. 2°   Terme d artillerie. Opposer une batterie à une autre. Contre pointer du canon. 3°   Terme de blason. Mettre pointe contre pointe sur l écu. 4°   Fig.… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • contre-pointer — I. ⇒CONTRE POINTER1, verbe trans. MUS. Faire un développement contrapuntique d un thème, d une phrase musicale. Les improvisateurs (...) « organaient » (...) à plaisir, en contrepointant dans une tessiture élevée, les mélodies exécutées par les… …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.